Siaka ZONGO (15 ans) et Franco LAOTAYE (16 ans) font parti des élèves de Planète Académie Foot International, l’école de football la plus ancienne de Burkina Faso qui se trouve à Ouagadougou. Ils répondent aux questions des globe-reporters William et Jonas du lycée Aristide Briand de Gap.

Education et jeunesse

L’école Planète Académie Foot International est dirigée par deux anciens élèves devenus des joueurs internationaux, Jonathan Pitroipa et Alain TOURE. Au moment où se déroule ce reportage, ils sont tous les deux au Gabon pour la CAN 2017. Ils font partie de l’équipe nationale du Burkina Faso. Pour la première fois de leur histoire, les Étalons (nom de l’équipe nationale) sont qualifiés pour la demi-finale. C’est pour cette raison que l’envoyée spéciale des globe-reporters n’a pas pu les rencontrer lors de sa visite au centre. Ceux sont donc les entraineurs de l’école l’ont reçu lors d’une séance d’entrainement.

L’école est située sur une grande propriété avec suffisamment d’espace pour 2 terrains de football, un bâtiment où se trouvent les dortoirs des élèves internes et des vestiaires où se changer et se laver. Ce centre a ouvert au cours des années 1990. Après une période difficile, les deux joueurs internationaux qui ont pris les rênes du centre en 2016 se fixent pour objectifs d’améliorer les méthodes d’apprentissage et les résultats.

Une condition imposée aux jeunes qui intègrent cette école de football est de ne pas abandonner les études ou de reprendre des cours s’ils étaient déscolarisés. L’école compte 60 élèves. Une dizaine logent sur place, car ils viennent de loin comme Franco LAOTAYE qui vient du Tchad.

C’est Siaka qui commence à raconter son histoire : « Le foot, pour moi, c’est un métier. On y joue dans tous les pays. C’est intéressant. Pour moi, entrer dans l’école n’a pas été très difficile, car quelqu’un m’a aidé et je suis très content d’y être, car c’était mon rêve. L’année prochaine, j’ai décidé de retourner à l’école, en CM2 ou en 6ème. Je ferai les cours du soir. »

Puis Franco répond aux globe-reporters.

Sources photographiques

Siaka ZONGO a intégré l’école en octobre 2016. Il s’est engagé à reprendre les études qu’il avait abandonnées. Pour le centre, le football n’est pas une excuse pour ne pas faire d’études ; au contraire.
Siaka ZONGO a intégré l’école en octobre 2016. Il s’est engagé à reprendre les études qu’il avait abandonnées. Pour le centre, le football n’est pas une excuse pour ne pas faire d’études ; au contraire.
Siaka a 14 ans et voudrait jouer en Europe, dans un club français de préférence.
Siaka a 14 ans et voudrait jouer en Europe, dans un club français de préférence.
Franco LAOTAYE arrive du Tchad. Avant venir intégrer l’école de football, il a passé son BAC.
Franco LAOTAYE arrive du Tchad. Avant venir intégrer l’école de football, il a passé son BAC.
Franco aimerait bien jouer dans le club espagnol du Real Madrid ou le Club gabonais Manga Sport.
Franco aimerait bien jouer dans le club espagnol du Real Madrid ou le Club gabonais Manga Sport.
L’école internationale de football a rouvert ses portes en septembre 2016 et compte à ce jour 60 jeunes : des cadets et de juniors.
L’école internationale de football a rouvert ses portes en septembre 2016 et compte à ce jour 60 jeunes : des cadets et de juniors.
Des enfants du quartier viennent jouer avec des entraîneurs qui mesurent ses habilités.
Des enfants du quartier viennent jouer avec des entraîneurs qui mesurent ses habilités.
Les entrainements en cette époque de l’année se font au milieu de la poussière amenée par l’Harmattan, le vent du désert.
Les entrainements en cette époque de l’année se font au milieu de la poussière amenée par l’Harmattan, le vent du désert.
À la fin de chaque entraînement de l’après-midi, les élèves jouent un petit match. Ensuite, c’est le passage aux douches et les devoirs scolaires.
À la fin de chaque entraînement de l’après-midi, les élèves jouent un petit match. Ensuite, c’est le passage aux douches et les devoirs scolaires.
Pendant la saison des pluies, la pelouse repousse sur le terrain de foot.
Pendant la saison des pluies, la pelouse repousse sur le terrain de foot.
Les plus jeunes passent des heures à jongler avec le ballon.
Les plus jeunes passent des heures à jongler avec le ballon.
Exercice de passes entre un groupe d’élèves.
Exercice de passes entre un groupe d’élèves.
Le bâtiment des dortoirs où logent les élèves internes.
Le bâtiment des dortoirs où logent les élèves internes.
Derrière le terrain, l’école primaire où les plus jeunes vont étudier.
Derrière le terrain, l’école primaire où les plus jeunes vont étudier.
L’Académie de Foot accepte des jeunes de toutes classes sociales. Il existe un programme pour aider les enfants des quartiers populaires à réaliser leur rêve.
L’Académie de Foot accepte des jeunes de toutes classes sociales. Il existe un programme pour aider les enfants des quartiers populaires à réaliser leur rêve.
Travailler dur sur le terrain et à l’école + discipline et respect sont les normes de cette école de football.
Travailler dur sur le terrain et à l’école + discipline et respect sont les normes de cette école de football.
À la fin de la visite, le soir approche et les élèves partent faire leurs devoirs scolaires.
À la fin de la visite, le soir approche et les élèves partent faire leurs devoirs scolaires.
Siaka ZONGO a intégré l’école en octobre 2016. Il s’est engagé à reprendre les études qu’il avait abandonnées. Pour le centre, le football n’est pas une excuse pour ne pas faire d’études ; au contraire.
Siaka a 14 ans et voudrait jouer en Europe, dans un club français de préférence.
Franco LAOTAYE arrive du Tchad. Avant venir intégrer l’école de football, il a passé son BAC.
Franco aimerait bien jouer dans le club espagnol du Real Madrid ou le Club gabonais Manga Sport.
L’école internationale de football a rouvert ses portes en septembre 2016 et compte à ce jour 60 jeunes : des cadets et de juniors.
Des enfants du quartier viennent jouer avec des entraîneurs qui mesurent ses habilités.
Les entrainements en cette époque de l’année se font au milieu de la poussière amenée par l’Harmattan, le vent du désert.
À la fin de chaque entraînement de l’après-midi, les élèves jouent un petit match. Ensuite, c’est le passage aux douches et les devoirs scolaires.
Pendant la saison des pluies, la pelouse repousse sur le terrain de foot.
Les plus jeunes passent des heures à jongler avec le ballon.
Exercice de passes entre un groupe d’élèves.
Le bâtiment des dortoirs où logent les élèves internes.
Derrière le terrain, l’école primaire où les plus jeunes vont étudier.
L’Académie de Foot accepte des jeunes de toutes classes sociales. Il existe un programme pour aider les enfants des quartiers populaires à réaliser leur rêve.
Travailler dur sur le terrain et à l’école + discipline et respect sont les normes de cette école de football.
À la fin de la visite, le soir approche et les élèves partent faire leurs devoirs scolaires.

Sources sonores

  • Qu’est-ce que ce centre représente pour toi ?

  • Qu’est ce que tu fais lors d’une journée ordinaire ? Comment travailles-tu ?

  • Que représente le football pour toi ?

  • Est-ce que cela a été difficile pour toi d’intégrer cette école ?

  • Qu’est ce que tu dois faire pour pouvoir rester au sein de l’école ?

  • Quelles sont les qualités que doit avoir un joueur de football ?

  • Voudrais-tu intégrer un grand club en Europe ou en Afrique ?