L’eau : enjeu du XXIème siècle

Publié le 11 novembre 2016

Pour de nombreux pays à travers le monde, le réchauffement climatique est une réalité bien visible : le niveau des eaux baisse.
Des oasis disparaissent, des villages se dépeuplent, des populations migrent… L’Humain ne peut pas vivre sans eau. Le Maroc, qui est dans ce cas, a déjà pris les choses en main.

Débats

Loïc Fauchon est le président de la société des eaux de Marseille, une société qui travaille avec sa filiale, eaux de Marseille-Maroc.  Il répond aux questions de Hiba, Safaa, Aurore et Zahide du collège français de Montréal.

Loïc Faucon à la COP 22

Sources sonores

  • Quelles sont les réactions de la population marocaine face au problème de l’eau ?

  • Selon un article du Huffington Post intitulé : « Stress hydrique : Le Maroc pourrait manquer d’eau d’ici 2040 » il ne resterait plus assez d’eau au Maroc... Quelle est votre position à ce sujet ?

  • Que pourrait faire le gouvernement marocain face à cette situation de manque d’eau ?

  • Quels sont les impacts du manque d’eau sur l’environnement ?

  • Que pensez-vous du plan anti-sécheresse que le gouvernement marocain a commencé à mettre en place ?

  • Les pays voisins du Maroc sont-ils touchés par ce problème ?

  • Le non-traitement de l’eau usée au Maroc pourrait-il nuire au peuple marocain ? Si oui, de quelle façon ?

  • Quelles sont les principales causes du manque d’eau ?

  • Que pensez-vous des organisations créées pour lutter contre ce problème ?

  • Quelles sont les solutions que peut entreprendre le Maroc face à ce problème ?

Les partenaires de la campagne

  • Label COP 22
  • Insitut Français de Marrakech
  • Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer