Des centres de formations « verts » pour former des jeunes techniciens marocains aux énergies renouvelables

Publié le 29 novembre 2016

Anouar BENFEDDOUL formateur en efficacité énergétique à l’IFMEREE, l’Institut de Formation aux Métiers des Énergies Renouvelables et de l’Efficacité Énergétique, répond aux questionx des globe-reporters de la classe de 1 Bac international du Lycée Maghreb El Arabi de Marrakech.

Innovations : notre planète demain et après-demain

Sources photographiques

Anouar Benfeddoul à la COP 22
Anouar Benfeddoul à la COP 22
Le site de l’IFMEREE
Le site de l’IFMEREE
Le site de l’IFMEREE
Le site de l’IFMEREE
Le site de l’IFMEREE
Le site de l’IFMEREE
Anouar Benfeddoul à la COP 22
Le site de l’IFMEREE
Le site de l’IFMEREE
Le site de l’IFMEREE

Sources sonores

  • Que fait le ministère de la formation professionnelle pour instaurer un esprit écologique parmi tous les acteurs de l’éducation ?

  • Pouvez-vous vous présenter ?

  • Avez-vous préparé vos élèves à la COP 22 et avez-vous des projets concrets pour une école verte ?

  • En quoi la COP 22 est-elle une opportunité pour l’enseignement marocain ?

  • Quelles initiatives pouvez-vous prendre pour sensibiliser les élèves à l’environnement dans les écoles ?

  • Comment peut-on faire aimer son environnement et devenir un acteur eco-responsable ?

  • Marrakech est une ville ensoleillée pourquoi l’éclairage des établissements ne pourrait pas être à l’énergie solaire ?

  • L’école peut-elle influencer à l’échelle internationale, les décisions des responsables politiques ?

Les partenaires de la campagne

  • Label COP 22
  • Insitut Français de Marrakech
  • Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer