Mobilisation du Maroc pour mieux gérer ses déchets

Publié le 22 novembre 2016

Mustapha AHLAQQACH est enseignant à l’école supérieure des industries textile et de l’habillement. Ibtissam, élève très engagée dans l’écologie au Lycée Maghreb El Arabi l’interroge sur la gestion des déchets au Maroc.

Innovations : notre planète demain et après-demain

Les sacs plastiques sont interdits au Maroc depuis cette année. Quelques commerçants vous en proposent encore mais globalement le pays s’est engagé dans la lutte contre les déchets plastiques. Il reste pourtant beaucoup à faire, notamment en matière de sensibilisation.

Mustapha AHLAQQACH à la COP 22

Sources sonores

  • Comment le Maroc se débarrasse des déchets des hôpitaux ?

  • Pourquoi le Maroc n’arrive-t-il pas encore à gérer ses déchets ?

  • Pourquoi on ne sensibilise pas les citoyens marocains à trier leurs déchets comme à l’étranger ?

  • Une mauvaise gestion des déchets affecte l’air, l’eau et le sol. Quelles sont les actions pour lutter contre ce problème ?

  • Quel est le rôle des municipalités et des collectivités locales dans la gestion des déchets ?

  • Pourquoi le Maroc ne possède pas d’incinérateurs ?

  • On dit que le tiers des pays du monde sont évolués et les 2 autres tiers subissent. Est-ce que les pays développés pourraient aider les pays sous-développés concernant la gestion des déchets ?

  • En quoi la compagne « Zéro plastique » a–t-elle contribué à la lutte contre la pollution, alors qu’en ce moment les sacs en plastique circulent toujours ?

  • Pourquoi le Maroc ne produirait pas des biogaz à partir des déchets ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Label COP 22
  • Insitut Français de Marrakech
  • Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer