« On invente un système énergétique qui n’a jamais existé », Antoine Michon

Publié le 13 novembre 2016

La COP 21 a consacré l’accord de Paris, un accord global sur la lutte contre le changement climatique. La COP 22 est destinée à mettre en application cet accord, avec une priorité : l’Afrique. La COP 22 s’est dotée de deux « championnes » Hakima El Haité, ministre de l’environnement du Maroc et Laurence Tubiana, Ambassadrice chargée des négociations à Paris. La mission qui leur a été confiée est de mobiliser tous les acteurs pour accélérer la mise en œuvre de l’accord de Paris.

Innovations : notre planète demain et après-demain

Antoine Michon est un diplomate. Il a été membre de l’équipe de négociation à la COP 21. Ce sous-Directeur de l’Environnement et du Climat au Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International répond aux questions de Noura, globe-reporters du lycée Jules Guesde de Montpellier.

Antoine Michon à la COP 22

Sources sonores

  • Pourquoi cette initiative africaine pour le développement durable a-t-elle été lancée ? Quel en est l’enjeu principal ?

  • Quels sont les pays et les structures financières qui vont participer au financement de cette Initiative ?

  • Quels types de projets cette Initiative va-t-elle favoriser ? Quels seront les critères de sélection des projets ?

  • Pouvez-vous nous expliquer ce que l’on appelle « le fonds vert pour le climat » ?

  • Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères du Royaume du Maroc et Président de la COP22 souhaitent-il donner une priorité à la mise en place de projets concrets dans le cadre de cette initiative africaine pour les énergies renouvelables ? A-t-on déjà des informations sur ces projets ?

  • Nous savons que Mme Ségolène Royal s’est beaucoup déplacée sur le continent africain en tant que ministre de l’Environnement de la France et présidente de la COP 21 après la démission de Laurent Fabius. Quels étaient ces objectifs et dans quels pays africains s’est-elle rendue ?

  • Question bonus : certains dénoncent le fait que l’accord de Paris ne prévoit pas de sanctions. Que faut-il en penser ?

  • Question bonus : est-ce que l’élection de Donald Trump à la Maison-Blanche alors qu’il a dit qu’il refuserait l’accord est un obstacle au succès l’accord de Paris ?

  • Est-ce qu’il est possible de développer la géothermie en Afrique ?

  • Lors de la COP 21, un sommet intitulé « Défi climatique et solutions africaines » a eu lieu. Y étiez-vous et que s’est-il passé d’important au cours des réunions de ce sommet ciblant l’Afrique ?

  • Comment comprenez-vous ce terme de « justice climatique » qui est beaucoup utilisé aujourd’hui ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Label COP 22
  • Insitut Français de Marrakech
  • Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer