Le Laos est le deuxième pays du monde pour le nombre de variétés de riz.

Publié le 27 janvier 2010

Interview de M. Sisalio SVENGSUKSA, président du réseau des producteurs de Lao Farmer’s Product.

Biodiversité et développement durable

Ce questionnaire a été élaboré par la classe de CM2a de l’école de la rue Ampère, Paris XII, qui travaille sur le commerce équitable.

Lao Farmer’s Product travaille avec la coopérative française Ethiquable. Pour avoir des précisions sur le riz du Laos, cliquez ICI.

JPEG - 51.7 ko
Rizière en saison sèche.

- Combien de temps s’écoule entre la mise en culture du riz et sa commercialisation ?

Le cycle végétatif du riz est de 4 mois. Après la récolte, il faut le sécher pour obtenir 12% d’humidité. Ensuite, il faut le décortiquer, le nettoyer et l’emballer sous vide. Le tout demande 1 mois. L’acheminement du Laos au Havre demande un autre mois.

- Comment est organisé le circuit de vente entre le producteur dans le commerce équitable et la succursale Laos farmer ?

Lao Farmers’Products accompagne et contrôle les paysans dans les différentes étapes de production pour qu’ils respectent la nature, les traditions de la culture du riz et les règles de l’agriculture biologique. LFP fait appel à la Société internationale de contrôle et de certification BCS en l’Allemagne (ça coûte cher). LFP livre ses boîtes et sacs de riz dans les mini markets (petit supermarchés) a Vientiane et participe aussi aux foires.

- Combien y a-t-il d’intermédiaires entre le cultivateur et le revendeur ?

Nos seuls intermédiaires sont des transporteurs et des decortiqueurs.

- À Vientiane, combien coûte le riz ordinaire et le Petit Poussin au kg ?

12 000 kips, soit 1 euro

- La filière équitable du riz a-t-elle permis la construction d’écoles ou de dispensaires ou l’achat de matériel pour les producteurs et leurs familles ?

Jusqu’à présent, la prime a permis la participation aux frais d’adduction d’eau, la participation aux frais de réparation d’écoles.

- Pensez-vous développer de nouvelles variétés de riz pour être plus performant sur le marché ?

Nous cherchons toujours à valoriser les variétés locales performantes ayant des particularités nutritives et appétissantes afin de sauvegarder la biodiversité et la renommée du Laos qui est le deuxième pays du monde pour le nombre de variétés de riz.

- Quelles sont les conditions de travail des personnes employées par Lao farmer dans les entreprises de vente de riz ? Quel est le salaire moyen d’un ouvrier dans cette société ? Quel pourcentage des bénéfices est réinvesti au profit des gens qui travaillent pour lao farmer riz ?

Lao Farmers’Products n’est pas une entreprise de riz. Elle travaille une trentaine de produits. Les ouvriers sont polyvalents (confiture, jus, pates, etc) . Face aux concurrents thaïlandais, vietnamiens et indiens, notre riz, comme tous les autre productions du Laos est défavorisé, a cause des coûts de transport. Nous n’avons pas de littoral maritime pour exporter nos productions. Si nous faisons une trentaine de produits, chaque produit se vend peu. Le pouvoir d’achat est très bas au Laos. Le salaire moyen est de 40 euro par mois. A LFP, le salaire minimum est de 50 euros.

- Nous travaillons sur le mûrier. Pourrez-vous avoir des informations sur ce sujet, travail et vente de produits à base de soie produite par le bombyx mori ?

Je ne suis pas documenté sur le domaine. Dans mon livre de géographie, j’ai mentionné que les produits agricoles laotiens destinés a l’exportation doivent avoir 4 qualités : d’être non périssables, légers, avoir une valeur commerciale élevée et être un produit niche. J’avais alors cité la soie qui a le mérite de créer beaucoup d’emplois pour les femmes.

Pour visiter le site internet de Lao Farmers’s Products, cliquez ICI.