"Cap Haïtien s’appelait le Paris de Saint Domingue", Emile Eyma Jr

Publié le 10 mars 2012

Emile Eyma Jr est le président de la Société capoise d’histoire et de protection du patrimoine. Il répond aux questions des journalistes en herbe à propos de l’histoire de Cap Haïtien. Les questionnaire a été établi par Killian, Guillaume, Joran et Michael, élèves de la 4ème Tristan du collège Germaine Tillion (91).

Economie, histoire et politique

JPEG - 56.1 ko
Emile Eyma dans le patio de l’Alliance française de Cap Haïtien.
Zip - 27.8 Mo
Télécharger l’entretien.
Zip - 1.4 Mo
Télécharger les photos.

Sources photographiques

Entrée de l’Alliance française.
Entrée de l’Alliance française.
L’Alliance française de Cap Haïtien.
L’Alliance française de Cap Haïtien.
Vue depuis le balcon de l’Alliance française.
Vue depuis le balcon de l’Alliance française.
Entrée de l’Alliance française.
L’Alliance française de Cap Haïtien.
Vue depuis le balcon de l’Alliance française.

Sources sonores

  • A Cap Haïtien, existe-t-il un riche quartier avec des demeures construisent au temps de l’esclavage ?

  • Aujourd’hui quelle place occupe Cap Haïtien ?

  • Est-ce que Cap Haïtien a souffert du séisme de 2010 ?

  • Existent-ils des monuments commémorant la révolte de Toussaint Louverture et l’indépendance à Cap Haïtien ?

  • La ville a porté plusieurs noms. D’où vient le nom de Cap Henry ?

  • L’interview se déroule dans les locaux de l’Alliance française de Cap Haïtien. C’est un beau bâtiment. Quelle est l’histoire de ce lieu ?

  • Pourquoi appelle-t-on Cap Haïtien, le Paris des Caraïbes ?

  • Pourquoi au moment de l’indépendance, le Nord et le Sud se séparent ?

  • Présentation.

  • Qui des 3 chefs de la lutte pour l’indépendance est le plus aimé des Haïtiens ? Louverture, Dessalines ou Christophe ?

  • Qu’est-ce que le Versailles haïtien ? Est-il en bon état ?