MINUSTAH : ouvrons le débat

Publié le 3 février 2012

Les élèves du collège Beranger, à Paris, ouvrent le débat à propos de la présence de troupes de l’ONU en Haïti. Frantz Duval, rédacteur en chef du Nouvelliste, répond aux questions des journalistes en herbe.

Economie, histoire et politique

JPEG - 57 ko
Le siège tout neuf du Nouvelliste, dans le centre-ville de Port au Prince.

Pour découvrir le Nouvelliste, cliquez ICI.

Joseph Samson HERVIL est étudiant en journalisme. Voici ce qu’il répond aux mêmes questions :

- Qui sont les Haïtiens engagés dans un mouvement qui demande le départ de la MINUSTAH ?
Ce sont pour la plupart des étudiants de l’Université d’Etat d’Haïti, des anciens militaires de la Force Armée d’Haïti (FAD’H) et des gens qui portent solidarité aux familles victimes d’abus sexuels de la part de soldats de la MINUSTAH.

- Quelles sont leurs critiques contre l’ONU à Haïti ?
Ils accusent la mission onusienne de ne pas vraiment travailler pour la stabilisation alors que des sommes importantes, qui pourraient servir à mettre sur pied une force haïtienne par exemple, sont dépensées tous les jours pour maintenir la mission onusienne dans le pays.

- Les forces de l’ONU participent-elles à des actions utiles à la population d’Haïti. Lesquelles ?
Même si il y a peu d’actions utiles, disons que les forces onusiennes interviennent surtout dans la réparation de route surtout dans les zones rurales, dans le nettoyage et l’éclairage de certains camps de déplacés après le tremblement de terre dans la capitale haïtienne.

Zip - 9.2 Mo
Télécharger les réponses.

Sources sonores

  • Les forces de l’ONU participent-elles à des actions utiles à la population d’Haïti ?

  • Présentation.

  • Quelles sont leurs critiques contre la MINUSTAH ?

  • Qui sont les Haïtiens engagés dans un mouvement qui demande le départ de la MINUSTAH ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Aide et Action