« Je ne suis pas une restavek », Maline

Publié le 7 février 2012

A Port au Prince, je suis hébergé dans une maison où vit Maline. Maline a accepté de raconter son histoire.

Education et jeunesse

- En quelle année es-tu née ?
Je suis née le 29 mars 1990

- Où es-tu née ?
Dans la ville Les Cayes.

- As-tu des frères et sœurs ?
J’ai un frère qui a 16 ans. J’ai aussi trois sœurs de 16 ans, 14 ans et 11 ans.

- Où vit ta famille ?
Mes parents, mon frère et mes sœurs vivent aux Cayes.

- Que font tes parents ?
Ma mère est commerçante. Elle vend des produits alimentaires au marché. Mon père est maçon.

- A quel âge as-tu quitté Les Cayes ?
A 12 ans, en 2002.

JPEG - 36.6 ko
Maline.

- Où es-tu allée ?
J’ai vécu à Martissant (commune de Port au Prince), chez une tante. Elle a deux enfants ; une fille et un garçon.

- Pourquoi as-tu quitté ta famille pour venir à Port au Prince ?
Pour faire des études.

- As-tu réussi tes examens ?
Oui. En 2006, j’ai réussi l’examen de 9ème (équivalent BEPC)

- Aujourd’hui, en quelle classe es-tu ?
Je suis en reto (terminale) dans un collège (équivalent de lycée) qui est proche de l’aéroport. Je passe le bac en juillet 2012. En 2011, je ne suis pas allée au collège car j’ai été malade.

- Qu’est-ce que tu étudies ?
Je suis dans une filière professionnelle de secrétariat.

- Est-ce que tu travailles en plus du collège ?
Oui. Je travaille dans une usine de confection près du collège. L’usine fabrique des blouses pour le personnel médical. Je vérifie le travail des couturières.

- Quels sont tes horaires de travail ?
Je travaille du lundi au samedi, de 6h00 à 12h00. J’ai 1h00 de pause.

- Combien gagnes-tu ?
Je gagne 200 gourdes par jour parce que je travaille à mi-temps. Les femmes qui travaillent toute la journée, de 6h00 à 18h00, gagnent 500 gourdes.

- Avec cet argent que fais-tu ?
Je paye le collège. Cela coûte 380 dollars haïtiens par mois (1 900 gourdes). Je paye ma nourriture et mes loisirs.

- Est-ce que tu envoies de l’argent à ta famille ?
Non.

- Quand vas-tu au collège ?
J’y vais du lundi au vendredi de 15h00 à 19h00.

- Ce sont de longues journées.
Oui.

- Quels sont tes loisirs ?
J’ai bien lire. Je regarde la télévision. J’aime aller danser la salsa ou le merengue. J’ai beaucoup d’amis. J’ai aussi un petit ami.

- Chez qui vis-tu ?
Je vis chez Mr Saint Fort depuis 2008.

- Est-ce quelqu’un de ta famille ?
Non. Il est originaire des Cayes. C’est une connaissance de ma mère.

- Est-ce que tu payes un loyer ?
Non, mais je rends service. Je fais la cuisine, le ménage et les courses.

- Après le bac, qu’est-ce que penses faire ?
J’aimerai suivre des études pour devenir hôtesse de l’air, mais c’est beaucoup plus cher que le collège. Je voudrais trouver un autre travail qui soit mieux payé.

- Que penses-tu de ton sort ?
Je crois que j’ai de la chance. C’est comme le 12 janvier 2010. J’étais à la maison quand il y a eu le tremblement de terre. Heureusement, elle est solide. Elle ne s’est pas effondrée.

- Tu as quitté ta famille à 12 ans. Tu vis chez quelqu’un où tu fais le ménage, la cuisine, les courses. Est-ce que tu es une restavek ?
Non.

- Pourquoi ?
Parce que je n’ai pas de problème. Dans la rue, il y a une restavek. Elle habite au numéro 2. Elle est toujours sale. Elle ne va pas à l’école et elle est battue.

- Merci Maline pour ton témoignage. Qu’est-ce que tu prépares à manger ?
Du riz avec de la viande et de la sauce.

JPEG - 67.3 ko
Le repas préparé par Maline.

Le travail du journaliste s’arrête ici.

Maline est-elle ce qu’on appelle une restavek ? Ce n’est pas au journaliste de répondre.

Alain Devalpo.

Word - 31 ko
Télécharger l’interview.

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Aide et Action