« Notre métier est malaimé », Etienne Orémil, enseignant haïtien.

Publié le 4 mars 2012

Etienne Orémil répond aux questions de journalistes en herbe à propos de l’évaluation des élèves. M Orémil est le président de l’association des professeurs de français d’Haïti. Au cours de l’interview, nous en venons à parler des conditions d’enseignement.

Education et jeunesse

JPEG - 85.5 ko
Panneau d’informations à l’entrée d’une école privée.
Zip - 15 Mo
Télécharger l’interview.

Sources sonores

  • Combien avez d’élèves dans votre classe ?

  • Dans votre établissement, y a-t-il des conseils de classe comme en France ?

  • Le métier d’enseignant est-il reconnu en Haïti ?

  • Les élèves ont-il un livret scolaire qui suit toute leur scolarité ?

  • Présentation.

  • Présentez-nous l’association des professeurs de français.

  • Si les élèves ont des bonnes notes, y a t-il des récompenses ?

  • S’il n’y a pas de conseil de classe, qui décide de l’orientation des élèves ?

  • Utilisez-vous des notes ou des chiffres pour évaluer le travail des élèves ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Aide et Action