Du quotidien aux occasions festives, la musique fait partie intégrante de la vie des Tunisiens - partie 2

Publié le 16 février 2013

Mounir Hentati, conservateur du palais Ennejma Ezzahra à Sidi Bou Saïd, nous ouvre les portes du Centre des musiques arabes et méditerranéennes. Une enquête des journalistes en herbe du collège Poquelin, à Paris.

Culture et francophonie

Un article sur le festival évoqué par Mounir.

Pour découvrir la première partie de l’interview, cliquez ICI.

Découvrir la collection des instruments de musique du centre.

Zip - 11.4 Mo
Télécharger les réponses.
Word - 106.5 ko
Télécharger la version Word de l’article.
PDF - 390.1 ko
Télécharger la version PDF de l’article.
Zip - 1.5 Mo
Télécharger les photos.

Sources photographiques

Depuis le palais, vue sur le golf de Tunis.
Depuis le palais, vue sur le golf de Tunis.
Entrée du centre.
Entrée du centre.
Instrument évoqué par Mounir Hentati dans son bureau.
Instrument évoqué par Mounir Hentati dans son bureau.
Les bureaux du centre. L’ancienne annexe du palais du baron d’Erlanger.
Les bureaux du centre. L’ancienne annexe du palais du baron d’Erlanger.
Partition selon la tradition arabe d’écriture de la musique.
Partition selon la tradition arabe d’écriture de la musique.
Partition selon la tradition occidentale.
Partition selon la tradition occidentale.
Toujours depuis le palais, panorama sur le village de Sidi Bou Saïd.
Toujours depuis le palais, panorama sur le village de Sidi Bou Saïd.
Depuis le palais, vue sur le golf de Tunis.
Entrée du centre.
Instrument évoqué par Mounir Hentati dans son bureau.
Les bureaux du centre. L’ancienne annexe du palais du baron d’Erlanger.
Partition selon la tradition arabe d’écriture de la musique.
Partition selon la tradition occidentale.
Toujours depuis le palais, panorama sur le village de Sidi Bou Saïd.

Sources sonores

  • Quel genre de musique écoutent les jeunes ?

  • Est ce qu’il y a de la censure dans le domaine de la chanson ?

  • Pourquoi avoir ouvert un atelier de lutherie dans le centre ?

  • Quelle est l’invitation que vous nous avez remise ?

  • Quels sont les grands compositeurs tunisiens ? Est ce qu’ils sont connus à l’étranger ?

  • Quels sont les instruments traditionnels ?

  • Qui joue à l’occasion de l’ouverture de ce festival ?