Pas assez de bibliothèques, trop de télé : les Tunisiens lisent peu

Publié le 12 février 2013

Écrivain français installé en Tunisie, François G Bussac a été directeur des médiathèques français en Tunisie. Il déplore le faible intérêt des Tunisiens pour la lecture.

Culture et francophonie

Pour lire une autre interview qu’il a accordée aux Journalistes en herbe, cliquez ICI.

Pour écouter la lecture de la chronique de l’écrivain en réaction à l’assassinat du militant politique Choukri Belaïd, le 6 février 2013, à Tunis, cliquez ICI.

La page Facebook de François G Bussac.

Zip - 3.7 Mo
Télécharger les sons
Zip - 1.2 Mo
Télécharger les photos.

Sources photographiques

Librairie Art Libris, Le Kram.
Librairie Art Libris, Le Kram.
Librairie Art Libris, Le Kram.
Librairie Art Libris, Le Kram.
Librairie Art Libris, Le Kram.
Librairie Art Libris, Le Kram.
Librairie Art Libris, Le Kram.
Librairie Art Libris, Le Kram.
Librairie Art Libris, Le Kram.
Librairie Art Libris, Le Kram.
Librairie Art Libris, Le Kram.
Librairie Art Libris, Le Kram.

Sources sonores

  • Des livres ont-ils déjà été censurés en Tunisie ?

  • Existe-t-il une littérature pour le jeune public ?

  • Les livres tunisiens écrits en arabes sont-ils traduits en français ?

  • Les Tunisiens lisent-ils beaucoup

  • Quels sont les auteurs tunisiens qui ont du succès en Tunisie et à l’étranger ?

  • Y a-t-il des librairies et des bibliothèques dans tout le pays ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Institut français de Tunisie
  • APTF
  • Région Ile de France
  • Fondation VEOLIA