Yasser Jeradi, artiste multi cordes

Publié le 26 janvier 2013

Yasser Jeradi, musicien, cinéaste, calligraphe, a répondu avec gentillesse aux journalistes en herbe. Voici plus d’informations sur cet artiste aux multiples talents qui nous reçoit dans une boutique qu’il tient au cœur de la médina.

Culture et francophonie

Le 21 janvier, le quotidien tunisien La Presse a publié une interview de Yasser. Voici les premières lignes de cet article.

"Discret et très aimable, Yasser Jradi est un artiste inclassable, même si l’on se plaît à lui coller l’étiquette de chanteur engagé. Nous, nous dirions que son engagement réside plutôt dans sa sincérité à vivre les choses, que ce soit dans sa pratique artistique et son amour pour la calligraphie qu’à travers ses activités associatives, ou encore dans sa volonté de promouvoir la culture cinéphile à travers son dévouement pour la Fédération tunisienne des ciné-clubs et pour celle des cinéastes amateurs. Musicien également, c’est la scène qui a révélé cet artiste, natif de Gabès, au grand public. Acteur de la scène alternative tunisienne, connue jadis par un public d’avertis, il s’est trouvé sous les feux de la rampe après le 14 janvier 2011. Depuis, il a fait pas mal de scènes nationales et étrangères. Pris plus ou moins dans cette déferlante « révolutionnaire », il décide, il y a un an de cela, de prendre un peu de recul pour méditer et se ravitailler en idées. Il nous revient avec des projets plein la tête. C’est lui notre invité d’aujourd’hui."

Pour lire l’article complet sur le site de La Presse, cliquez ICI. Il est également dans les documents à télécharger.

Du oud au malouf, la musique traditionnelle tunisienne.

Une interview de Yasser par Linda, Grégory et Hassna en seconde au lycée Erik Satie.

Le bendir, instrument de percussion traditionnel en Tunisie.

Des questions à Yasser de Lina, Sophie et Nagnouman du collège Claudel à Paris.

Le cinéma tunisien : 127 salles dans les années 1970, une dizaine seulement aujourd’hui.

Des questions à Yasser de Klara et Cécilia du collège Poquelin, sur le cinéma tunisien.

Zip - 6.6 Mo
Télécharger les documents de cet article.

Sources photographiques

A droite de la grande mosquée, le souk des chachias.
A droite de la grande mosquée, le souk des chachias.
Artiste calligraphe.
Artiste calligraphe.
Entrée du souk des chachias.
Entrée du souk des chachias.
La boutique de Yasser.
La boutique de Yasser.
Le plan de la médina de Tunis.
Le plan de la médina de Tunis.
Quelques livres de la bibliothèque de Yasser.
Quelques livres de la bibliothèque de Yasser.
A droite de la grande mosquée, le souk des chachias.
Artiste calligraphe.
Entrée du souk des chachias.
La boutique de Yasser.
Le plan de la médina de Tunis.
Quelques livres de la bibliothèque de Yasser.

Sources sonores

  • Avant de nous quitter, Yasser tape sur son bendir.

  • Yasser présente le lieux de notre rencontre.


Dima Dima, la chanson dont parle Yasser au cours de son interview.

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Institut français de Tunisie
  • APTF
  • Région Ile de France
  • Fondation VEOLIA