"De nombreux chats se baladent en liberté en Tunisie", Camille Lafrance, journaliste.

Publié le 18 janvier 2013

Camille, correspondante à Tunis de médias français, répond à l’interview des journalistes en herbe de la classe de CE2 de l’école du Château des rentiers, à Paris.
Camille est correspondante. Elle vit à Tunis. Ce n’est pas comme Alain qui est envoyé spécial. Lui, il vit à Paris. Après les reportages en Tunisie, il rentrera en France.

Développement durable et environnement

Est-ce qu’il y a des chats qui se baladent en liberté ?

De nombreux chats se baladent en liberté en Tunisie. La plupart se nourrissent dans les poubelles (il y en a beaucoup qui débordent dans les rues...des poubelles). Les chats les plus chanceux mendient des os de poulet ou autres restes, entre les tables des restaurants des quartiers populaires.

Dans ma rue (près de la vieille ville, la « Médina » de Tunis), les félins sont assez bien lotis. Un gardien de nuit nourrit les chats errants chaque soir. Il s’appelle Khaled. Il a un gros chien : « Tiger ». C’est impressionnant de voir Tiger entouré de ses amis les chats ! Il a ses chats chouchous et aboie parfois gentiment sur ceux qu’il aime moins.

J’ai personnellement adopté une chatte qui vivait sur les toits. Elle m’a rapporté ses 3 petits ! J’ai 4 chats et j’ai du mal à trouver des familles pour les accueillir.

En effet, les chats domestiques sont rares ici. Les familles aux faibles revenus ont des difficultés pour entretenir un matou. Dans les pays musulmans, avoir un animal de compagnie est moins fréquent qu’en Occident. Question de religion m’a-t-on dit. A creuser.

Une anecdote : dans la ville de Zarzis, les chats auraient été éradiqués. Résultat : les rats pullulent. Des chouettes auraient été apportées à la place des chats mais sans succès. Elles auraient fui la ville, trop lumineuse pour elles. Je dis « auraient » car je n’ai pas pu vérifier toute cette histoire, donc je ne peux rien affirmer. Peut-être qu’Alain aura l’occasion de vous en dire plus... ?

JPEG - 17.2 ko
Chatima + Chamouraï + Chalafiste + Batman © Thibaut Cavaillès

Est- ce qu’il y a des caméléons ?

J’en ai vus une seule fois : dans la Médina de Tunis (cœur historique de la capitale). Les rues de la Médina sont très commerçantes. Entre deux étals de babouches, un vendeur possède deux caméléons, dont un maquillé ! Je n’ai jamais eu l’occasion de lui demander pourquoi. Peut-être a-t-il souhaité distinguer le mâle de la femelle pour les touristes de passage ? Là encore, je suis certaine qu’Alain saura nous éclairer.

JPEG - 16 ko
© Thibaut Cavaillès

Est-ce qu’il y a des animaux dangereux ?

Oui, au zoo du Belvédère ! On y trouve plusieurs espèces de singes, aux dents parfois menaçantes, des lions etc... Leurs conditions de vie ne sont pas des plus agréables à en croire un article de la TAP (agence de presse tunisienne) qui dénonçait le manque de moyens pour entretenir ce zoo. Je vous joins cet article.

PDF - 530.1 ko
L’article dont parle Camille.

Deux consœurs journalistes ont cru apercevoir une hyène ces derniers jours dans la Médina, j’ai du mal à y croire...

Seule certitude : plus au sud, vers le désert (aux environs de Douz ou Tozeur par exemple) il y a aussi des scorpions !

JPEG - 21.2 ko
Toujours Chatima + Chamouraï + Chalafiste + Batman © Thibaut Cavaillès

Est-ce qu’il y a des animaux comme des lézards qui se baladent ?

Oui, des geckos, sortes de cousins africains des lézards. J’en ai retrouvé un dans un panier, fondu au milieu de mes affaires et j’ai eu beaucoup de mal à le déloger.

Ils trouvent souvent refuge à l’intérieur des maisons l’été. Il paraît qu’ils mangent les moustiques. C’est pratique !

A bientôt, n’hésitez pas si vous avez d’autres questions.

Camille

Word - 24.5 ko
Télécharger l’interview.
Zip - 498.7 ko
Télécharger les photos.