Droits des femmes : des acquis potentiellement menacés par la révolution

Publié le 14 février 2013

La Tunisie a toujours fait figure d’exception par rapport aux autres pays arabes en termes de droits des femmes. La constitution de 1959 leur a accordé de nombreux droits, qui pourraient toutefois être remis en cause aujourd’hui par la nouvelle constitution en cours de rédaction. Une enquête des journalistes en herbe du collège Poquelin et du lycée Erik Satie, avec la complicité de Bchira Halouani.

Droits Humains

La page Facebook de l’association Mouwatinet dont la Présidente est Mme Halouani.

JPEG - 48.1 ko
Bchira Halouani qui a répondu avec gentillesse aux questions des journalistes en herbe.
Zip - 9.2 Mo
Télécharger les sons
Zip - 376.6 ko
Télécharger la plaquette de Mouwatinet.

Sources sonores

  • Combien de femmes font partie de l’assemblée chargées de rédiger la Constitution ?

  • Comment étaient-elles perçues avant ?

  • Comment les femmes non voilées sont perçues au sein de la société actuelle ?

  • Comment vivent les femmes tunisiennes après la révolution ? Leurs droits ont-ils changé ?

  • Est ce que la révolution a laissé la place aujourd’hui à une déception ?

  • Leur quotidien a t-il changé ?

  • Présentation

  • Quelle était la situation de la femme tunisienne avant le 14 janvier 2011 ?

  • Qu’ont pensé les femmes de la proposion du gouvernement en août dernier de mettre dans la constitution « La femme n’est pas l’égale de l’homme mais sa complémentarité » ?