La nature roumaine, une source d’inspiration pour les artistes

Publié le 28 janvier 2015

Les globe-reporters du collège Diderot de Besançon interrogent Maurice Boulogne et Michel Vinay, deux artistes français installés à Bistrita et très inspirés par la Roumanie.

Culture et francophonie

Pour ses peintures, le Lillois Maurice Boulogne s’inspire de la vie quotidienne des Roumains. En s’installant à Bistrita il y a quatre ans, il a en quelque sorte retrouvé son enfance, grâce à la proximité avec la campagne.

JPEG - 195.8 ko

L’artiste bisontin Michel Vinay vit depuis treize ans à Livezile, à 10 kilomètres de Bistrita. En Roumanie, il apprécie tout particulièrement la vie à la campagne.

JPEG - 201.4 ko

Michel Vinay explique ses créations, des collages d’objets et de matières.

"Je fais de l’art brut à base de récupérations. Je vais dans les bois récupérer des branches, des écorces, de la terre. Je redonne vie à tout cela en racontant une histoire. Le contact avec les choses me raconte tout de suite des histoires. J’ai une relation particulière avec les objets. Ils ont une âme, ils racontent une histoire. Quand je fais des œuvres, j’essaye de faire vivre ces objets.

Je me sens plus libre en Roumanie qu’en France pour créer. Mais ici, on ne me considère pas comme un artiste. Pour être considéré comme artiste en Roumanie, il faut avoir des diplômes, avoir été enseignant. C’est tout un parcours. Alors qu’en France on peut être artiste sans avoir fait d’école, de manière autodidacte.

En Roumanie, il n’y a pas d’artiste indépendant comme en France. À Bistrita par exemple, ils sont tous membres de l’Union des artistes plasticiens. Je ne connais pas un peintre qui soit en dehors de cette structure. Moi, je ne peux pas exposer à la galerie de la ville par exemple. On me considère comme un amateur, car je n’ai pas de diplôme.

J’ai tout de même pu exposer grâce à des contacts à Bucarest, au Musée de Bistrita. Mais en dehors du circuit des « professionnels » de l’art."

Zip - 18.6 Mo
Télécharger l’interview
Zip - 10.4 Mo
Télécharger les images

Sources photographiques

"Le temps qui court", Michel Vinay
Des collages de Michel Vinay
Des collages de Michel Vinay
Deux vieilles roumaines peintes par Maurice Boulogne
Deux vieilles roumaines peintes par Maurice Boulogne
L’atelier de Maurice Boulogne à Bistrita
L’atelier de Maurice Boulogne à Bistrita
L’église évangélique de Bistrita
L’église évangélique de Bistrita
Les peintures de Maurice Boulogne
Les peintures de Maurice Boulogne
Michel Vinay présente l’une de ses créations
Michel Vinay présente l’une de ses créations
Un collage de Michel Vinay
Un collage de Michel Vinay
Un collage de Michel Vinay
Un collage de Michel Vinay
Un collage de Michel Vinay
Un collage de Michel Vinay
Un couple de musiciens (Maurice Boulogne)
Un couple de musiciens (Maurice Boulogne)
Une poupée dans un sarcophage (Michel Vinay)
Une poupée dans un sarcophage (Michel Vinay)
Des collages de Michel Vinay
Deux vieilles roumaines peintes par Maurice Boulogne
L’atelier de Maurice Boulogne à Bistrita
L’église évangélique de Bistrita
Les peintures de Maurice Boulogne
Michel Vinay présente l’une de ses créations
Un collage de Michel Vinay
Un collage de Michel Vinay
Un collage de Michel Vinay
Un couple de musiciens (Maurice Boulogne)
Une poupée dans un sarcophage (Michel Vinay)

Sources sonores

  • Est-ce que la France vous manque ? Eprouvez-vous de la nostalgie ?

  • Parlez-nous des églises de Bistrita et surtout de l’église évangélique

  • Pourquoi êtes-vous venu vivre en Roumanie ?

  • Pouvez-vous vous présenter ?

  • Présentez-nous votre atelier de travail

  • Que deviennent vos tableaux ?

  • Que représentent vos tableaux ?

  • Quel est le peintre roumain le plus célèbre ?

  • Quel est le sculpteur le plus connu de Roumanie ?

  • Quel est votre style ? Comment travaillez-vous ?

  • Quelle est l’architecture des bâtiments à Bistrita ?