Une messe très appréciée dans l’église Stavropoleos

Publié le 10 février 2015

Pour assister à la messe dans la petite église de Stavropoleos de Bucarest, il faut presque se battre tellement il y a de fidèles. Chaque dimanche, pendant trois heures, l’église est pleine à craquer. Les élèves de Diderot à Besançon et de Camille Claudel à Paris se sont intéressés à lieu.

Economie, histoire et politique

Atanasia Maica, la mère supérieure du monastère de Stavropoleos, a bien voulu répondre aux questions sur l’église installée dans le monastère.

Comment s’appelle l’église ? Quelle est sa taille ?

L’église orthodoxe Stavropoleos est située dans le vieux centre de Bucarest, dans une rue qui porte le même nom. Elle est de petite taille. Il en existe des bien plus grandes dans le pays !

De quand date cette église ? A-t-elle subi au fil du temps des destructions ? Des modifications ?

La construction s’est achevée en 1724. Elle a été supervisée par un moine grec qui est maintenant peint dans l’église. A l’origine, l’église était plus petite et plus simple, de la forme d’un rectangle. Puis, lorsque le fondateur a trouvé l’argent nécessaire, il l’a agrandie sur les côtés et devant avec le porche.

JPEG - 339.1 ko

De quel style architectural est cette église ?

C’est le style brâncovan. Ce style s’est développé en Roumanie à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe. Il tient son nom du prince qui a imposé la construction de ces églises : Constantin Brâncoveanu. C’est un style qui mêle des éléments occidentaux (de l’art baroque) et orientaux.

On le retrouve dans l’architecture, la peinture, la sculpture, les objets qui ornent l’église ou qui sont utilisés dans le culte (bougies, icônes, vêtements des prêtres, livres de service). Tous sont richement décorés avec des fleurs, des feuilles, des tiges. Par exemple, à l’intérieur de l’église, l’autel en bois sculpté qui sépare la nef ou à l’extérieur, les colonnes du porche, les fenêtres et les encadrements de portes.

JPEG - 406.5 ko

Y-a-t-il plusieurs salles dans cette église ?

L’église est constituée d’une seule pièce, mais elles est symboliquement divisée en trois espaces :
- un espace que vous ne voyez pas (l’autel) où les prêtres se tiennent pendant la messe,
- un espace autour de la nef centrale où les croyants se tiennent debout
- un espace d’entrée (le narthex)

Devant la porte, des colonnes soutiennent un porche couvert. A côté de l’église, on trouve un bâtiment qui abrite le monastère. Celui-ci dispose de trois pièces : une pour la collection d’icônes, une pour la bibliothèque et une pour les activités communautaires (dîners, conférences, concerts). Sept nonnes et le prêtre vivent là.

Dans cette église, les Roumains font-ils la prière dans une salle particulière ?

La prière commune, avec le prêtre et tous les fidèles, se fait dans l’unique salle de l’église. Mais dans le monastère, on peut aussi prier avant et après le repas dans le réfectoire (là où le dîner est servi), dans les cellules (où les moines vivent ).

Quel(s) jour(s) les Roumains vont dans cette église ?

Les Roumains peuvent entrer dans l’église pour dire une prière ou d’allumer une bougie à tout moment, tous les jours. Deux fois par jour, le matin et le soir, il y a une messe de 1h30 dans laquelle les religieuses lisent des prières. Des gens s’arrêtent alors dans l’église sur le chemin pour le travail ou au retour de leurs activités de la journée. Mais la plupart des Roumains viennent à l’église le dimanche matin, lors de la messe qui dure de 9h30 à 12h30.

Qui est chargé de son entretien ? De la restauration du mobilier ?

Le ménage est effectué chaque semaine le samedi, par les religieuses et les femmes qui nous aident. Les religieuses s’occupent également de l’entretien des sculptures et des icônes.

Y a-t-il des vitraux ? Des statues ? Que représente-t-ils ?

Dans les églises orthodoxes, il y a seulement des icônes. Il n’y a pas de statues ni de vitraux comme dans les églises catholiques.

Quelles sont les icônes les plus précieuses dans cette église ? Pourquoi ?

Toutes nos icônes sont précieuses parce qu’elles sont anciennes. Elles datent de la construction de l’église. Les plus grandes ont été réalisées par un peintre russe. Elles représentent Jésus-Christ, la mère de Dieu, les archanges, les saints Athanase, Haralambos et Justin. Les icônes plus petites représentent les apôtres et Jésus-Christ à différents moments de sa vie : la naissance, le baptême, la crucifixion.

Pourquoi les icônes sont-elles si importantes ?

Les icônes orthodoxes représentent les saints dans lesquels nous croyons. Leur présence est importante pour prier et nous aider dans notre foi.

JPEG - 444.5 ko

Trouve-t-on des fresques à l’intérieur et à l’extérieur sur les murs ? Que représente-t-elles ?

Les fresques de l’intérieur racontent histoire de l’Église : Jésus-Christ et des moments de sa vie, les miracles, les guérisons. Dans l’entrée sont peints les fondateurs de l’église Stavropoleos, le prince roumain qui gouverne le pays à cette époque, les familles qui ont fait des dons à l’église pour qu’elle soit construite.

Pour aller plus loin :
- Le site web de Stavropoleos propose une visite virtuelle à 360° dans l’église
- Le père Emanoil Babus vous explique "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la religion orthodoxe en Roumanie"

Zip - 13.2 Mo
Télécharger les éléments

Sources photographiques

Musée dans le monastère qui rassemble des icônes
Musée dans le monastère qui rassemble des icônes
Musée dans le monastère qui rassemble des icônes

Sources sonores

  • Des femmes chantent pendant la messe à Stavropoleos

  • Des hommes chantent pendant la messe à Stavropoleos

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Institut culturel Roumain
  • Fondation SNCF
  • Institut français de Roumanie
  • Label Paris Europe