Ils sont foot ces Roumains !

Publié le 16 janvier 2015

Lucian Purcaru est arbitre de foot à Nancy. Avant de venir en France, il écrivait pour un site sportif en Roumanie. Emanuel Roşu est journaliste sportif pour la station de télévision et le site web de Sport.ro. Ils répondent aux questions des globe-reporters des classes de 6e de Camille Claudel à Paris et de Diderot à Besançon.

Education et jeunesse

Quel est le stade de foot le plus populaire de Roumanie ? Pourquoi ?

Le stade le plus populaire en Roumanie est l’Arena Nationala. C’est un stade tout neuf et c’est le plus grand de tout le pays. Son architecture est moderne. Il offre des conditions décentes à l’intérieur et l’extérieur du stade, une excellente visibilité. Il est possible de prendre des selfies depuis les tribunes pour les poster sur Facebook. Facebook est un élément important de la panoplie du fan de football de nos jours en Roumanie.

Quelles équipes jouent dans ce stade ?

Il accueille les matchs de la sélection roumaine quand la sélection jour à domicile. Le stade est aussi utilisé par le Steaua Bucarest qui a choisi de jouer ses matchs en coupe d’Europe dans cette enceinte. Il accueille également le classico de la capitale roumaine entre le Steaua et le Dinamo, ainsi que la finale de la Coupe de Roumanie et le Trophée des Champions. Enfin, la finale de la Coupe de Roumanie est aussi jouée à l’Arena Nationala.

Dans quelle ville est-il ? Combien coute l’entrée ?

Le stade se situe en plein coeur de la capitale roumaine, la ville de Bucarest. Le prix de l’entrée diffère en fonction de l’organisateur de la rencontre qui se dispute dans ce stade. Il varie de 2 € à 60 €, en fonction de l’importance du jeu. Par exemple, un match à domicile du Steaua dans la ligue coûte entre 2 et 10 €. Le derby Steaua - Dinamo est un peu plus cher, de 5 à 30 €. Un match international comme Roumanie - Hongrie peut coûter entre 30 et 50 €.

Quelle est sa taille ? Combien de personnes peuvent entrer ?

L’Arena Nationala est le plus grand stade roumain. Il a une capacité de 55 634 places. Il a été inauguré en 2011, avec un match contre la France ( 0-0 ) pour les éliminatoires de la finale de l’Euro 2012 en Pologne et en Ukraine. Le record de spectateurs a été atteint à deux reprises ; pour Roumanie - Hollande et Steaua - Chelsea. Dans les deux cas, tous les billets ont été vendus.

JPEG - 104 ko
L’arbitre Lucian Purcaru en pleine action

Pensez-vous que la Roumanie sera qualifiée pour la prochaine Coupe du monde en 2018 ? Pourquoi ?

Lucian Purcaru : C’est encore tôt pour dire cela. Néanmoins, il y a des fortes chances que l’équipe de Roumanie soit présente au prochain Euro qui aura lieu en France. La sélection roumaine est première de sa poule. Elle n’a besoin que de quelques points pour assurer sa qualification pour l’Euro 2016. C’est bon signe pour 2018.

Emanuel Roşu : Oui, parce qu’on ne doit jamais abandonner son optimisme ! :) Pour parler plus sérieusement, je pense que cela va beaucoup dépendre du tirage au sort pour les éliminatoires. Si nous avons un groupe semblable à celui que nous avons en ce moment pour l’Euro, l’équipe ira probablement en Russie en 2018. Sinon, nous aurons probablement à soutenir l’équipe de France à nouveau. :)

JPEG - 118.6 ko
Emanuel Roşu a écrit des articles pour des médias étrangers : New York Times, The Guardian, Goal.com, BT Sport ou la BBC.

Quel est le meilleur club de Roumanie ?

Le meilleur club et le plus connu est le Steaua Bucarest. Ce sont les champions actuels et les leaders du championnat. C’est le club qui a les meilleures performances européennes. Le club a remporté la Coupe d’Europe en 1986 et a joué la finale en 1989. Il a également remporté la Supercoupe d’Europe. En Roumanie, le Steaua détient le record de victoires avec 25 en championnat et 21 en coupe.

Quels sont les points forts de l’équipe nationale ? Quelles sont ses faiblesses ?

Lucian Purcaru  : Un des points forts de l’équipe nationale est la jeunesse de ses joueurs. La plupart d’entre eux évoluent dans les grands championnats européens : Italie, Angleterre, Allemagne. Mais sa jeunesse peut aussi représenter une faiblesse. Le manque de maturité dans le jeu leur a couté la victoire lors de certains matchs.

Emanuel Roşu : Le point fort est d’avoir quelques joueurs qui peuvent battre n’importent qui dans un bon jour. Faiblesses : les bons joueurs que nous avons ne sont pas en grande forme alors que nous comptons beaucoup sur eux. De plus, beaucoup d’entre eux ne jouent pas régulièrement dans leurs clubs à l’étranger. Il est donc plus difficile de rester performant au plus haut niveau dans ces conditions.

Si vous vous intéressez au sport en Roumanie, lisez cette interview de Catalin Farcas !

Zip - 749.3 ko
Télécharger les documents

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Institut culturel Roumain
  • Fondation SNCF
  • Institut français de Roumanie
  • Label Paris Europe