Nadia Comaneci, une référence toujours très présente

Publié le 20 janvier 2015

La victoire de Nadia Comaneci aux Jeux Olympiques de 1976 a provoqué un boom de la gymnastique roumaine à haut niveau dans les années 80. Analyse du phénomène avec Tiberiu Agoston, ancien entraineur de gym.

Education et jeunesse

Nadia Comaneci a marqué l’histoire en obtenant le premier 10 de l’histoire de la gymnastique. Le tableau n’était pas prévu pour afficher 10. Il afficha 1.00.

JPEG - 180.7 ko
Statue représentant Nadia Comaneci devant le tableau qui afficha la note de 10

Aujourd’hui, toutes les petites gymnastes roumaines rêvent d’avoir le même succès qu’elle.

JPEG - 236.2 ko
Les médailles de Nadia Comaneci au musée du sport

Le musée du sport de Bucarest a rassemblé des documents montrant le parcours de Nadia Comaneci.

JPEG - 306.2 ko
Couverture historique du TIME "Elle est parfaite"

Tiberiu Agoston est lui aussi un athlète de haut niveau. Il possède le record de Roumanie en saut à la perche (5,61 mètres). Il a la double nationalité française et roumaine. Il a quitté la Roumanie en 1989 avant la révolution pour s’installer en France où il a habité seize ans.

Découvrez en photos et vidéo un entraînement de jeunes gymnastes auquel nous avons pu assister au centre de formation du club Dinamo à Bucarest.

JPEG - 213 ko
Tiberiu Agoston au lycée français de Bucarest où il enseigne l’EPS

Sources sonores

  • Combien d’heures de gym faisait-elle par semaine ? En fait-elle encore ?

  • Comment sont sélectionnés les gymnastes ? Suivent-ils un régime ?

  • Est-ce que les familles payent cher l’entraînement ou l’école ? Comment sont financés les voyages ?

  • Est-elle encore importante en Roumanie ? Pourquoi ?

  • Pourquoi les gymnastes roumaines sont-elles aussi fortes ?

  • Pourquoi Nadia Comaneci voulait-elle faire de la gym ?

  • Quand a-t-elle commencé à gagner des compétitions ?

  • Quelles sont les blessures les plus fréquentes ?

  • Quelles sont les méthodes d’entrainement ?

  • Qui êtes-vous ?

Les partenaires de la campagne

  • Institut culturel Roumain
  • Fondation SNCF
  • Institut français de Roumanie
  • Label Paris Europe