Un photographe jongle entre les commandes des employeurs et les propositions de ses propres sujets

Publié le 4 février 2015

Nicolas Friess est un jeune photographe français installé à Cluj. Il explique comment il travaille, tantôt pour la presse, tantôt pour des entreprises.

La boîte à infos

Après avoir été assistant de la photographe Léa Crespi pendant plusieurs années, Nicolas s’est installé à Cluj et travaille seul.

JPEG - 182.8 ko

Pour une heure de photo sur le terrain, Nicolas passe environ 2h30 à sélectionner et retoucher les photos sur l’ordinateur.

JPEG - 224.5 ko

En novembre dernier, il a photographié les manifestations lors de l’élection présidentielle roumanine. Vous pouvez voir l’intégralité de sa série de photos sur son site.

JPEG - 194.3 ko

Nicolas a réalisé un shooting lors d’une interview à Cluj avec un boulanger alsacien.

Zip - 1.9 Mo
Télécharger les photos
Zip - 16.1 Mo
Télécharger l’interview

Sources sonores

  • Est-ce qu’il y a des grands photographes qui vous inspirent ?

  • Est-ce que vous avez demandé aux gens leur accord pour les photographier ? Est-ce que ce reportage a été publié dans un média ?

  • Qu’est-ce que vous photographiez ? Allez-vous faire dans des pays en guerre ? Est-ce que ce métier est difficile ?

  • Quel matériel utilisez-vous pour travailler ?

  • Qui êtes-vous et comment êtes-vous devenu photographe ?

  • Qui vous commande du travail et à quoi ressemble une journée de travail ?

  • Vous avez fait un reportage photo lors d’une manifestation à Cluj en novembre 2014. Racontez-nous comment cela s’est passé.

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Institut culturel Roumain
  • Fondation SNCF
  • Institut français de Roumanie
  • Label Paris Europe