Mohamed Larbi est agronome. Sa spécialité : améliorer le rendement des productions agricoles, même en plein désert. A Nefta, il tente d’utiliser au mieux les ressources en eaux pour des cultures maraîchères.

AUTRES REPORTAGES SUR LE DÉSERT TUNISIEN

Pour voir les photos des serres de Mohamed, cliquez ICI.

JPEG - 61.6 ko
Mohamed Larbi.

Pour comprendre le fonctionnement des cultures en trois étages dans une palmeraie, lire l’interview d’Abdelatif Maamar, employé au ministère de l’Agriculture.

Lire également : Dans le désert tunisien, il n’y a pas que des mirages

Zip - 6.8 Mo
Télécharger les réponses

Sources sonores

  • A qui vous allez vendre tous ces produits ?

  • En France il y a une grande différence entre le prix du producteur qui vend pas cher et le prix du consommateur qui achète très cher. Est ce qu’on a la même différence en Tunisie ?

  • En France, certains producteurs s’organisent pour vendre directement aux consommateurs dans leur région. Est ce que ça existe en Tunisie ?

  • Le tourisme est en crise dans la région, donc vous misez sur les produits agricoles pour faire vivre la région ?

  • Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste votre projet intégré ?

  • Présentation

  • Quelle idée avez-vous eu pour exploiter l’eau chaude qui jaillit des puits artésien ?

  • Quelles difficultés vous rencontrez dans la mise en place concrète de vos idées ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Institut français de Tunisie
  • APTF