« Quand on fait du journalisme, on va derrière les mots »

Publié le 12 décembre 2015

Des journalistes venus du monde entier suivent la COP 21. Pour les globe-reporters du collège national « Mircea cel Batran » de Constanta (Roumanie), de l’école élémentaire de Burie (France) et du collège forain de Leguevin (France), c’est l’occasion d’en savoir plus sur les coulisses de ce grand sommet sur le climat.

Coulisses de la COP 21

Comment travaillent les journalistes qui doivent couvrir un sommet ? Comment obtiennent-ils les informations ? Que se passe-t-il en coulisses ?
Ivan a 31 ans. Il est journaliste pour le Grand Journal de la chaine de télévision française Canal Plus.
Charbel travaille pour Sky News Arabia.
Anne-Cécile collabore avec Radio France Internationale.
Ils sont interviewés par les globe-reporters.

Ivan Macaux et son collègue JRI – journaliste reporter d’images – Sébastien Borgeaud.

Sources sonores

  • Bonjour, pouvez-vous vous présenter et pourquoi êtes-vous ici, à la COP 21 ?

  • Qu’est-ce que vous avez fait, comme sujet, sur la COP 21 ?

  • Parfois c’est difficile pour les journalistes d’aller poser des questions, de travailler. Et pour vous ?

  • Comment faites-vous pour obtenir des informations ?

  • Qu’est-ce qui vous a surpris lors de cette COP 21 ?

  • Quel message pour les globe-reporters qui vont devoir aussi produire leurs propres réalisations ?

  • Charbel est un journaliste libanais. Il explique ce qu’il est venu faire à la COP 21.

  • Anne-Cécile, quels sont vos conseils pour faire de bons reportages ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • ADEME
  • Label COP 21
  • Tous ensemble pour le climat
  • Fondation SNCF