A quel prix sommes-nous prêts à payer notre eau potable ?

Publié le 8 décembre 2015

L’eau accessible à tous et gratuite est en passe de devenir un leurre. Les diverses pollutions qui rendent l’eau impropre à la consommation doivent être traitée.

Débats

Martin Guespereau, ancien directeur général de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, est aujourd’hui chargé de mission au ministère de l’Environnement.
Il répond à Nazlı, Karaca, Ilgın, İdil et Lila du lycée français Saint-Benoit d’Istanbul. 


Martin Guespereau, ancien directeur général de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse. Aujourd’hui Chargé de mission au Ministère de l’environnement .
Crédit Photos Valérie Rohart.

Sources sonores

  • Comment mesurez-vous le niveau de pollution de l’eau ?

  • Quelles mesures sont prises en France pour éviter/diminuer la pollution de l’eau ?

  • Qu’est-ce que l’Etat peut faire pour diminuer la pollution de l’eau ?

  • Quels sont les types de pollution qui influencent le cycle de l’eau ?

  • Comment la pollution influence-t-elle le cycle de l’eau ?

  • Que se passe-t-il si le cycle de l’eau est perturbé ?

  • Y a-t-il beaucoup d’effets de la pollution sur le cycle de l’eau ?

  • Pouvons-nous manquer d’eau potable ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • ADEME
  • Label COP 21
  • Tous ensemble pour le climat
  • Fondation SNCF