« Rejeter des eaux usées sans les traiter, c’est une catastrophe écologique »

Publié le 11 décembre 2015

Laurent Pacoud est en charge de projets sur l’eau et l’assainissement à l’Agence française de développement, une banque française qui finance les projets dans les pays dits en voie de développement. Il répond aux questions de Cem, Murat, Can, Bora, Efe et Ulaş du lycée Saint Benoit d’Istanbul, en Turquie.

Notre Planète : Etat des lieux

Laurent nous reçoit dans son bureau, au siège de l’Agence française de développement, à Paris. Son travail consiste à observer les problèmes sur le terrain - par exemple, des difficultés d’accès à l’eau potable - et à financer des solutions pour y remédier, en partenariat avec les gouvernements de pays concernés.

Il en dit plus aux globe-reporters sur le traitement des eaux usées. D’ailleurs, on parle davantage de collecte et de traitement des eaux usées que de "transformation des eaux usées".

Laurent Pacoud devant le siège de l’Agence française de développement (AFD), le jeudi 10 décembre, à Paris. 

Sources sonores

  • Pouvez-vous vous présenter et nous dire ce que vous faites ?

  • Est-ce que la transformation des eaux usées est une bonne chose ?

  • On parle aussi parfois d’assainissement. De quoi s’agit-il ?

  • Comment avez-vous commencé à vous intéresser à la transformation des eaux usées ?

  • Qu’est-ce que vous pensez de la collecte et du traitement des eaux usées en Turquie ?

  • Et à Paris ?

  • En France, est-ce que vous pouvez transformer les eaux usées dans les maisons ?

  • Existe-t-il beaucoup de projets sur les eaux usées à Paris et en France ?

  • Quels sont les grands enjeux du secteur de l’eau et de l’assainissement aujourd’hui ?

  • Comment voyez-vous le futur de la collecte et du traitement des eaux usées ?

  • Un conseil à donner aux globe-reporters ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • ADEME
  • Label COP 21
  • Tous ensemble pour le climat
  • Fondation SNCF