Protéger les ours blancs, c’est préserver la chaîne de la vie

Publié le 10 décembre 2015

Le premier signe visible du réchauffement climatique est la fonte de la banquise. Et la banquise qui fond menace directement l’habitat des ours polaires. Leur disparition peut-elle avoir des conséquences pour l’homme ?

Populations Humaines et animales

Derrière la menace qui pèse sur les ours polaires, c’est toute la chaîne de la vie qui risque d’être profondément modifiée. Stéphane Ringuet, du WWF France, explique comment à Meily, Téo, Erwan et Latgé, du collège forain François Verdier de Léguevin.

Isabelle Autissier, présidente du WWF France, et Pascal Canfin, le directeur, tenant des pandas dans leurs mains.

Sources sonores

  • Pouvez-vous nous dire qui vous êtes ?

  • Si la banquise disparaît, où vont aller les ours polaires ?

  • A-t-on besoin des ours polaires ?

  • Les ours polaires peuvent tenir combien de temps dans l’eau ?

  • Y a-t-il des dangers pour l’homme s’ils viennent dans nos villes ?

  • La nouvelle espèce (le pizzly) est-elle dangereuse pour l’homme ?

  • Y a-t-il de nouvelles espèces qui sont apparues à cause du réchauffement climatique ? Si oui, lesquelles ?

  • À quelle vitesse fondent les glaciers ?

  • Y a-t-il une possibilité que les ours polaires disparaissent ? Si oui dans combien de temps ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • ADEME
  • Label COP 21
  • Tous ensemble pour le climat