À 21 ans, elle invente une machine pour éviter les épidémies

Publié le 13 décembre 2015

Amandine n’a que quelques années de plus que les globe-reporters. Touchée par le tremblement de terre en Haïti en 2010, elle a bricolé dans son garage une machine pour filtrer l’eau et même produire de l’électricité. Une manière, dit-elle, d’aider à lutter contre le choléra.

Portraits

« On peut changer les choses en innovant », dit Amandine Templier. Pour agir, elle a fondé une association, le Global Water Project. Elle répond aux questions des globe-reporters.

Amandine Templier à l’espace Générations Climat de la COP21, devant la machine à purifier l’eau qu’elle a inventée dans son garage.

Sources sonores

  • Qui êtes-vous et quel est votre projet ?

  • Une école d’ingénieurs-juristes, c’est quoi ?

  • Parlons de votre association, Global Water Project.

  • Une initiative de ce type, ça existe déjà, non ?

  • Que faites-vous ici, à la COP 21 ?

  • Pourquoi avez-vous eu envie de mener ce projet ?

  • Un conseil pour les globe-reporters qui voudraient changer les choses ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • ADEME
  • Label COP 21
  • Tous ensemble pour le climat
  • Fondation SNCF