La gestion des déchets au Liban, une politique à jeter à la poubelle

Publié le 26 février 2016

Rima Tarabay est une spécialiste des problèmes d’environnement au Liban. Elle répond aux questions des globe-reporters parisiens Sirine et Youma, du collège André Citroën.

Développement durable et environnement

Rima est une spécialiste des questions de développement durable, qui s’engage dans des actions concrètes de protection de l’environnement. Elle a monté une association qui développe des villages écologiques sur le pourtour méditerranéen. C’est lors du voyage en direction du village de Naqoura, où travaille cette association, que l’envoyé spécial réalise l’interview. Nous sommes en voiture avec Rima, ce qui explique le fond sonore de l’interview.

Sources photographiques

Au loin, l’usine d’incinération qui est saturée.
Au loin, l’usine d’incinération qui est saturée.
La municipalité a gagné du terrain sur la mer.
La municipalité a gagné du terrain sur la mer.
Les eaux bleues ne peuvent pas cacher les déchets.
Les eaux bleues ne peuvent pas cacher les déchets.
Rima montre l’endroit où se trouvait la montagne de déchets.
Rima montre l’endroit où se trouvait la montagne de déchets.
Cette montagne a servi pour remblayer et repousser la mer.
Cette montagne a servi pour remblayer et repousser la mer.
On aperçoit les déchets qui servent de remblais.
On aperçoit les déchets qui servent de remblais.
Vieux pneus et autres déchets sur lesquels les promoteurs immobiliers pensent construire une zone touristique.
Vieux pneus et autres déchets sur lesquels les promoteurs immobiliers pensent construire une zone touristique.
La montagne a disparu, mais pas les déchets.
La montagne a disparu, mais pas les déchets.
Une pollution qui va s’infiltrer dans le sol.
Une pollution qui va s’infiltrer dans le sol.
À la place de l’ancienne plage, c’est maintenant une digue. Une autre manière de bouleverser le milieu naturel.
À la place de l’ancienne plage, c’est maintenant une digue. Une autre manière de bouleverser le milieu naturel.
Rima prend des photos pour pouvoir témoigner.
Rima prend des photos pour pouvoir témoigner.
À l’entrée de Beyrouth, une montagne de déchets qui attend que le gouvernement trouve une solution.
À l’entrée de Beyrouth, une montagne de déchets qui attend que le gouvernement trouve une solution.
13.Décharge à ciel ouvert entre les villes de Saïda et Tyr.
13.Décharge à ciel ouvert entre les villes de Saïda et Tyr.
14.Décharge à ciel ouvert entre les villes de Saïda et Tyr.
14.Décharge à ciel ouvert entre les villes de Saïda et Tyr.
15.Décharge à ciel ouvert entre les villes de Saïda et Tyr.
15.Décharge à ciel ouvert entre les villes de Saïda et Tyr.
16.Décharge à ciel ouvert entre les villes de Saïda et Tyr.
16.Décharge à ciel ouvert entre les villes de Saïda et Tyr.
Au loin, l’usine d’incinération qui est saturée.
La municipalité a gagné du terrain sur la mer.
Les eaux bleues ne peuvent pas cacher les déchets.
Rima montre l’endroit où se trouvait la montagne de déchets.
Cette montagne a servi pour remblayer et repousser la mer.
On aperçoit les déchets qui servent de remblais.
Vieux pneus et autres déchets sur lesquels les promoteurs immobiliers pensent construire une zone touristique.
La montagne a disparu, mais pas les déchets.
Une pollution qui va s’infiltrer dans le sol.
À la place de l’ancienne plage, c’est maintenant une digue. Une autre manière de bouleverser le milieu naturel.
Rima prend des photos pour pouvoir témoigner.
À l’entrée de Beyrouth, une montagne de déchets qui attend que le gouvernement trouve une solution.
13.Décharge à ciel ouvert entre les villes de Saïda et Tyr.
14.Décharge à ciel ouvert entre les villes de Saïda et Tyr.
15.Décharge à ciel ouvert entre les villes de Saïda et Tyr.
16.Décharge à ciel ouvert entre les villes de Saïda et Tyr.

Sources sonores

  • Pourquoi pouvez-vous répondre à cette enquête sur la crise des déchets ?

  • Quand a commencé la crise des déchets au Liban ?

  • Qu’est-ce qui est fait pour réduire les déchets ?

  • Dans les écoles, les enfants sont-ils sensibilisés à cette question ?

  • Vous parlez d’un mauvais exemple de gestion des déchets à Saïda. Qu’est-ce qui se passe dans cette ville ?

  • Quelles sont les autres villes qui connaissent une telle crise ?

  • Quels sont les risques sanitaires ? La population est-elle informée de ces risques ?

  • Est-ce que l’on peut dire que cette crise des déchets a tout de même un côté positif ?

  • Rima nous entraine sur le site de Saïda, où elle dénonce la politique mise en place.

Sources vidéo

Avec Rima Tabaray sur le site de l’ancienne décharge de Saïda