Au Liban, le délicat travail du journaliste

Publié le 1er février 2016

Ibrahim Chalhoub travaille pour l’Agence France Presse (AFP) à Tripoli, dans le nord du Liban. Il répond aux questions des globe-reporters Océane, Amandine, Nicolas et Enzo du collège Jean Lafosse de l’île de la Réunion.

Droits humains et solidarité

Nous rencontrons Ibrahim au milieu de l’après-midi à Mina, le quartier de Tripoli où l’on se sent en vacances. Le soleil brille. La mer est à quelques mètres. Des gens se baladent...

Difficile de croire qu’à 10 minutes de voiture, certains quartiers de la ville sont en zone rouge. De violents combats ont eut lieu, conséquence de la guerre en Syrie.

Malgré les dangers, Ibrahim fait son travail de journaliste.

Sources photographiques

Ibrahim Chalhoub
Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub
Crédit photo Ibrahim Chalhoub

Sources sonores

  • Pouvez-vous vous présenter et nous expliquer pourquoi vous pouvez répondre à ce questionnaire ?

  • Les journalistes ont-ils le droit de parler de tous les sujets au Liban, notamment de la religion ?

  • Ont-ils le droit d’interroger tout le monde ?

  • La presse écrite est-elle beaucoup lue au Liban ? Internet lui fait-il concurrence ?

  • Y a-t-il une grande diversité des journaux papiers et télévisés ?

  • Y a-t-il beaucoup de femmes journalistes ?

  • Est-ce un métier dangereux au Liban ?

  • Est-il dangereux de ne pas prendre parti pour un camp ou un autre ?

  • Y a-t-il une législation sur les sources d’information du journalisme ? Peut-on protéger ses sources ?

  • Y a-t-il des journaux satiriques, des journaux d’investigation ?

  • Les caricatures de Charlie Hebdo ont-elles été publiées au Liban ?

  • Y a-t-il de la censure ?

  • Combien de journalistes libanais sont morts pour avoir exercé leur métier ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Région PACA
  • Institut français du Liban
  • Fondation SNCF