Lokman Slim : « Quand on a 15 ou 16 ans, la guerre est une accélération du temps »

Publié le 25 février 2016

Lokman Slim a réalisé « Massaker », un film documentaire sur le massacre des camps de Sabra et Chatila. Il répond aux questions d’Élisa et d’Eugénie du collège André Citroën de Paris.

Economie, histoire et politique

C’est dans un restaurant que nous rencontrons Lokman. Il a été un témoin indirect des massacres, puis a enquêté pour réaliser Massaker avec sa compagne Monika Borgmann. Il nous parle de tout cela ainsi que de son expérience de la guerre du Liban.

Sources sonores

  • Comment vous présenter ?

  • Quel âge aviez-vous quand la guerre du Liban a commencé ?

  • Que pensez-vous de la guerre ?

  • Quel est votre souvenir le plus douloureux ?

  • Est-ce que vous avez des souvenirs heureux de cette époque ?

  • Où étiez-vous au moment du massacre de Sabra et Chatila ?

  • Vous avez réalisé un film sur ce massacre. Comment cela s’est passé ?

  • Avez-vous rencontré des difficultés ?

  • Aujourd’hui, ces gens peuvent vivre comme tout le monde ?

  • À Chatila, est-ce que les gens ont oublié le massacre ?

  • Aujourd’hui, des réfugiés syriens vivant à Chatila. Comment cela se passe ?

  • Un dernier mot aux globe-reporters qui essayent de comprendre ce qui s’est passé à Sabra et Chatila ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Région PACA
  • Institut français du Liban
  • Fondation SNCF